Vendredi 20 septembre

A 21h30 : ouverture du Festival

en compagnie de Mister Klof

 

Julien Cartonnet, Tiennet Simonnin, Sylvain Quéré et Sylvain Vuidart, alias Mister Klof, proposent un répertoire alliant mélodies traditionnelles et compositions au service du bal folk.

Issus des musiques du Centre France, d’Irlande, de Bretagne ou encore du jazz, ils marient avec succès ces influences diverses et variées au sein de ce quartet au son plein et énergique.

Bienvenue à…

Julien CARTONNET : cornemuse

Tiennet SIMONNIN : accordéon

Sylvain QUERE : guitare

Sylvain VUIDART : flûte traversière

 

 

Rencontres

Durant le festival, venez rencontrer les musiciens, les danseurs, les bénévoles, les organisateurs, l’association…

Samedi 21 septembre

De 10h à 12h : stage de danses débutants

Il s’agit d’un atelier découverte, orienté sur l’apprentissage des danses dans une ambiance décontractée. Il permettra d’acquérir des bonnes bases pour aller s’amuser en bal folk.

Mazurka, chapelloise, cercle circassien, bourrée à deux temps, polka, valse…

Découvrir ou se réapproprier les pas de base, apprendre des variantes, travailler en collectif, voir les notions d’appui, de guidage, d’intention.

De 14h à 17h : stage de danses du Berry animé par David Roblin

David Roblin, bassiste mais aussi danseur ! Dans son Berry natal, on y active vielle, violon et cornemuse depuis des lustres. Pour danser la bourrée, les branles, les rondes, mais pas que… La plupart de ces danses remontent au XVIIIème siècle, et se dansent à deux, à quatre, en ligne ou en rond. Avec de multiples variantes selon les époques et les lieux. Nombre d’entre elles ont d’ailleurs conservé le nom du village où elles sont nées: bourrée carrée de La Châtre, bourrée ronde de Sainte-Sévère, bourrée droite du Pays Fort, branle de Villegouin… C’est ce patrimoine d’une richesse insoupçonnée que David Roblin va faire découvrir.

10h-12h / 14h-17h : stage de musique d’ensemble

animé par Cyril Berthet

Initié très tôt à la danse et à la musique orale par la tradition de sa région natale, le Berry, Cyril Berthet développe rapidement le goût des musiques répétitives, des musiques à bourdon et des textures sonores. A la flûte traversière d’abord, puis au saxophone, Cyril apporte aujourd’hui son inspiration dans les rencontres musicales telles que Décibal, Le Gros Trio, La Vandale, Berry 1842, Giddy’Up… Très sensible à la pratique collective, il animera le stage de musique d’ensemble proposé par Foulpougne Festival.

Durant tout le festival : l’expo photo d’Eric Pouyet

Eric Pouyet est un vieux routier des festivals trad’ et des bals folk. Ce n’est peut-être pas un hasard : l’homme réside à quelques kilomètres seulement de Gennetines, le fief du Grand Bal de l’Europe, dans ce Bourbonnais, terre de traditions. Et là, dans ce chaudron magique qu’est le Grand Bal, le gars Eric s’en donne à coeur joie : il n’a pas son pareil pour fixer les regards, les attitudes, les sourires, les rires… des danseurs et des musiciens. Son appareil photo est un blocnote avec lequel il tente de retenir quelques étincelles d’éternité. En noir et blanc, c’est tout simplement sublime.

L’esplanade, le coeur battant du Festival !

L’esplanade de l’hôtel de ville, c’est le coeur du Foulpougne Festival : c’est là que se croisent les danseurs, les musiciens, les festivaliers, les organisateurs… Bref, toutes celles et tous ceux qui « font » le Foulpougne Festival. C’est à deux pas de l’hôtel de ville, de la salle des fêtes, du Centre social, des salles où se déroulent les stages et les ateliers, c’est là où l’on se restaure, là où l’on étanche sa soif… Et c’est au coeur de Gond-Pontouvre ! « The place to be » en quelque sorte !

Sur l’esplanade de 17h à 20h : scène ouverte

La parole est aux musiciens… Et aux danseurs bien sûr ! Le stage de danses à la salle des fêtes est à peine fini : pas question de se refroidir avant le dîner ! Pour ça, des groupes vont venir sur l’esplanade, au coeur de la fête, pour animer la fin de l’après-midi.

Un p’tit goûter sur un air de mazurka, une p’tite mousse après le rondeau, un café sitôt la ronde du Quercy, un gros cercle avant l’apéro… Ca vous dit ?

Samedi 21 septembre

de 21h à 23h : bal folk avec Philippe Plard

Philippe Plard est le compositeur d’une grande partie de son répertoire. Ses mélodies, tendres ou festives, restent en tête longtemps après la fin du bal. Cet accordéonniste jovial est aussi une « bête de scène » : il n’est jamais aussi heureux que devant le public, et on peut vous l’assurer : « ça envoie du bois » ! Philippe Plard joue de l’accordéon diatonique depuis 30 ans, et il parcourt l’Europe avec ses compositions pour faire danser. Le signe qui ne trompe pas : certaines de ses compositions sont devenues des standards du bal folk.

Samedi 21 septembre de 23h15 à 1h30 : bal avec
Decibal

Depuis 2006, Décibal évolue pour se placer au coeur du renouveau des musiques traditionnelles en Berry. Décibal propose aujourd’hui une musique à l’image de sa terre natale : parfois sereine et mélodique, parfois insolente et rythmée. C’est plus particulièrement dans le pays fort en Haut Berry, terre de caractère, que le groupe puise son énergie. Au service de la danse, les arrangements créent une réelle interaction entre les danseurs et les musiciens. Si la musique du Berry a autant de vitalité, c’est parce que le danseur de bourrée en est l’élément déclencheur. La musique façonnée par Décibal  témoigne d’un enracinement profond dans le patrimoine berrichon que ces quatre musiciens côtoient depuis toujours. Leur interprétation modernise et redonne vie à un héritage trop délaissé. Place à la musique !

Bienvenue à…

Benoit Roblin (vielle à roue),
David Roblin (basse, percussions),
Cyril Berthet (saxophone, flûte traversière),
Cédric Loosli (bouzouki).

Dimanche 22 septembre :
de 15h à 17h le « P’tit bal » avec Lucas Thébaut

Un instrument accompagné par le mouvement collectif, le bal à l’accordéon solo replace la musique à danser dans son expression la plus essentielle. Des mélodies choisies pour leur grooves intrinsèques et la clarté de leurs pulsations, des accompagnements joueurs et légers, des danses menées et prenantes.

Ici, pas besoin d’en rajouter. Les seuls fils conducteurs seront cadence et plaisir de vos pieds ! Avec un répertoire certes très poitevin (bal limousine, avant-deux, maraîchine, polaïe, marchoise…) mais pas que… Car sous les doigts très experts de Lucas Thébaut, on trouve de la scottish, de la mazurka, du cercle circassien, de la valse… Le cocktail parfait pour bien terminer le Foulpougne Festival !

 

13 + 13 =